Aujourd'hui et toute la semaine bénéficiez de 5% sur toutes les commandes avec le code 2022BX

Magasin à Paris?

Depuis le fin 2021 nous ne vendrons plus que par le biais de notre site web. Après presque 30 ans, nous avons fermé notre magasin à Paris.
Pour ceux d'entre vous qui ne le connaissent pas, laissez-moi vous raconter l'incroyable parcours de PassePasse.
Cela a commencé comme une forme de revenu secondaire alors que j'étais encore artiste de rue faisant des reproductions au pastel de Rubans et Boucher devant le Printemps, Boulevard Haussmann, en 1991. Je fabriquais mes premières balles de jonglage à partir de ballons de bodruche et de graines de millet, et je les vendais pour 50 francs le lot de trois.
Je me suis vite retrouvé au Marché de Clignancourt où cette petite boîte de balles s'est transformée en stand de vente d'autres balles de jonglage "made in England", et de diabolos que je trouvais chez un grossiste du sud de Paris.
Au bout d'un an ou deux, j'ai fait le grand saut et j'ai ouvert la première des trois boutiques que j'ai finalement occupées dans la rue Hermel, dans le 18e arrondissement. Elle est passée de 35 à 70 mètres carrés, puis à plus de 300 mètres carrés, avec une équipe de 12 personnes à l'époque.
Ces diabolos que j'avais originalement achetés chez un grossiste à Paris, se sont avérés provenir d'une petite usine près de Milan en Italie. J'ai travaillé en étroite collaboration avec le fils du propriétaire, Davide, pour construire une gamme de jonglage qui était à l'époque commercialisée sous la marque PassePasse. Davide a fini par transformer l'entreprise de son père en une usine de jonglerie pure qu'il dirige aujourd'hui.
La gestion de PassePasse m'a permis de voyager aux quatre coins du monde où j'ai rencontré des personnes très intéressantes et amicales, dont la plupart sont des amis que je suis heureux de considérer comme tel encore aujourd'hui.
Mes deux filles, nées à Paris, sont maintenant adultes. L'une travaille dans le domaine humanitaire après avoir terminé ses études à McGill au Canada, et l'autre s'apprête à s'équiper d'un camping-car et à voyager comme je l'ai fait toutes ces années.
Mon plus jeune fils m'aidera désormais à préparer et à expédier les commandes depuis notre entrepôt de Bordeaux, où nous sommes installés depuis 6 ans.
Paris va me manquer, mais les souvenirs resteront avec moi. En vérité, la façon dont nous achetons aujourd'hui a changé et d'autres petits commerces continueront à fermer leurs portes tant qu'Amazon et d'autres entreprises qui échappent aux taxes seront autorisées à régner librement.
S'il vous plaît, continuez de soutenir mon entreprise et les autres en achetant via nos plate-formes directement. Et enfin, merci beaucoup à tous ceux qui ont choisi et continué d'acheter chez PassePasse toutes ces années.
Sincèrement vôtre,
Chris.